En 2020, l’Archi Confrérie a fêter sa Saint-Vincent à Epernay samedi 18 Janvier.

Le défilé de l’Archiconfrérie pour la Saint-Vincent a rassemblé des centaines de vignerons des quatre coins de la région. La Côte des Bar bien représentée avec plusieurs confréries du Barséquanais et du Barsuraubois.
Ce samedi, ils ont été des centaines de vignerons à défiler en tenue traditionnelle dans les rues d’Épernay pour le célèbre défilé de l’Archiconfrérie de la Saint-Vincent qui a rassemblé plus de 70 villages différents. Un événement incontournable.

Retour en images Saint-Vincent 2020 Archiconfrérie à Épernay...

A Bar-sur-Aube …

Les vignerons du Barsuraubois se sont réunis hier pour célébrer leur saint patron. Costumes et étendards étaient de sortie.

Aux Riceys …

Le syndicat des Vignerons des Riceys et son comité Saint-Vincent ont fêté leur saint patron « Saint-Vincent” le samedi 25 janvier 2020.

L’événement a aussi été l’occasion de faire un point sur une année viticole difficile au niveau climatique, mais probante en termes de qualité, avec « un équilibre entre acidité et sucre de bon augure pour les prochaines cuvées ».

Historique Saint-Vincent

Saint Vincent, patron des travailleurs de la vigne et du vin, est fêté chaque 22 janvier.

En fait il existe deux saints du nom de Vincent qui peuvent prétendre a ce titre.

Le premier est né en Espagne au troisième siècle.

En l’an 303, la persécution contre les Chrétiens était alors à son apogée.
Vincent qui était diacre fut arrêté, torturé sur un gril puis finalement jeté sur un lit de tessons de bouteilles pour l’achever.
Le tableau, placé dans l église saint Vincent de Ricey-haut, au dessus du maître autel, représente le martyre de ce Saint.

Sa fête est fixée au 22 janvier et il est ,en général, représenté avec la palme, symbole du martyre.

Le second, plus connu sous le nom de Vincent Ferrier, est lui aussi, natif d’Espagne, mais en 1357.

Il devint dominicain, et à ce titre, parcourut toute l’Europe pour prêcher l’Évangile, mission reçue du pape Martin V.
De passage en Italie, dans la région où il séjournait, les vignes dépérissaient une nouvelle année.
Ému par la détresse de ses habitants il leur proposa, de prier et de bénir leurs coteaux.
La tradition rapporte que les parcelles ainsi bénies eurent d’abondantes récoltes.
Ce Vincent mourut, paisiblement, à Vannes en Bretagne, le 5 Avril 1419, date retenue pour célébrer sa fête.
Il est souvent représenté, le livre de l’Évangile à la main.

Dans les statues et les tableaux le représentant, on trouve souvent à la fois la palme du martyre et le livre de l’Evangile.
Il résulte de ces deux vies que Saint Vincent Ferrier serait le mieux qualifié pour être le patron des vignerons.

Mais, sa fête, le 5 Avril tombe mal. C’est en effet le moment où les travaux ont repris dans les vignes, ce qui ne permet pas de fêter dignement ce saint patron.
La confrérie des vignerons s’est donc rabattue sur la date du 22 Janvier, plus propice à ce que chacun puisse s’occuper des cérémonies.

Bannière Archi Confrérie Saint-Vincent